Paysage Midi-Pyrénées. © CATTIAU Gilles

Portefeuille de services pour l'adaptation

Mis à jour le 16/04/2015
Publié le 01/10/2014

Il existe d’ores et déjà un vrai marché économique et des acteurs spécialisés (bureaux d’étude, fondations, compagnies d’assurances), avec beaucoup de services émergents, notamment de scénarisation et d’évaluation des impacts. Le métaprogramme ACCAF souhaite enrichir cette offre grâce à la création d’un portefeuille de services à l’échelle nationale reposant sur des produits issus de chaînes de modélisation agro-hydro-climatique. Il souhaite ainsi aller vers des démarches ensemblistes complètement intégrées, jusqu’ici inexistantes.

Les services pour l’adaptation, un front qui bouge avec de forts enjeux économiques

Le  projet de portefeuille de services ACCAF entend donner forme à un portail générique sur les impacts et les effets d'options d’adaptation visant des utilisateurs publics et scientifiques. Ce portail a pour objectif à la fois de quantifier les impacts des évolutions du climat et des pratiques sur les flux et rendements, mais il pourra aussi proposer des indicateurs des systèmes permettant à terme d’évaluer l’efficacité des mesures d’adaptation.

A partir d’une chaîne de modélisation, le portefeuille balaiera différents éléments, du climat à la ressource en eau, tout en intégrant les pratiques agricoles ou sylvicoles et leurs conditions aux limites que constituent le climat, l’irrigation et le niveau des nappes. Tout cela dans le but de développer une gestion intégrée de l’eau et l’adaptation au changement climatique de l’agriculture et de la forêt (gestion adaptative et adaptation stratégique).

Partir de l’évaluation d’impacts pour proposer des outils d’aide à la décision pour raisonner des arbitrages entre différentes options d'adaptation

La chaîne de modélisation et le portefeuille de services sur les impacts du changement climatique pour l’adaptation de l’agriculture, de la forêt et de la gestion des ressources en eau devront répondre aux attentes de divers porteurs d’enjeux, tels que les pouvoirs publics (services ministériels, territoriaux,…), ou les gestionnaires dans le domaine de l’agriculture, de la forêt ou de l’eau, qui doivent raisonner, planifier et anticiper des évolutions des systèmes de cultures, de la composition et de la productivité des forêts, de leurs modes de gestion, des usages des sols et des eaux, et donc arbitrer entre différents services écosystémiques.

Les services proposés devront permettre d’évaluer par simulation les impacts et les incertitudes de scénarios (climatiques, d’usage des sols, de systèmes agricoles,…). Tester par simulation l’effet de boucles de changements permettra aussi,in fine,de mieux anticiper les options d’adaptation et l’évaluation multicritère de leur efficacité.

La demande s’exprime à l’échelle nationale, ou à celle d’une région, d’un territoire correspondant à une filière ou à un contexte pédo-climatique, à un bassin hydrographique, à un bassin de production ou d’approvisionnement. Faire le lien avec d’autres secteurs est par ailleurs important : par exemple, comment peut-on adapter en intégrant les enjeux et les contraintes liés à l’énergie, au développement des métropoles ou à la qualité de l’eau ?

Si le portail intéressera les partenaires utilisateurs notamment pour sa capacité à simuler correctement les effets d’évènements extrêmes, il entend également être un outil pour la recherche, pour stimuler une meilleure prise en compte des rétroactions et des couplages. Il s’agit d’un projet à moyen terme, qui sera développé par étapes à l’échelle nationale. Il intègre une dimension scientifique autant que technique (représentation des processus, estimation des incertitudes, assimilation de données, caractère générique des bases de données élaborées) et s’intéresse à plusieurs éléments comme la qualité des eaux, les coûts/bénéfices des options d'adaptation ou encore l’évaluation des services écosystémiques.

Poster présenté lors de la conférence Climate Smart Agriculture à Montpellier (Mars 2015) : Poster Portefeuille de services - conférence