• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer
Biodiversité d'une prairie. Prairie naturelle de montagne d’Auvergne. ,Dans la nature, il existe une grande diversité de plantes sauvages. Les prairies permanentes peuvent associer jusqu’à 60 à 70 espèces différentes. Observer les prairies pour comprendre les interactions « plantes - herbivores - micro organismes » du sol dans la perspective d’une meilleure complémentarité entre maintien ou restauration de la qualité du milieu et renforcement de la qualité de l’alimentation des troupeaux dans des territoires ruraux fragilisés.,La prairie apparaît comme un milieu forgé par sa richesse en éléments minéraux disponibles (naturellement ou provenant de la fertilisation) et par le mode d’intervention (pâturage et fauche) des animaux. Ce sont les deux leviers qui peuvent être utilisés pour modifier la composition botanique et les performances, en termes de quantité et de qualité, afin de mieux répondre aux exigences nouvelles.,. © Inra, TOILLON Sylvie

Adaptation et biodiversité

Action Internationale EVOLTREE - Réponses évolutives des arbres aux changements climatiques

Les objectifs d’EVOLTREE sont d’associer les approches en génétique, écologie, et génomique pour prédire les réponses évolutives des espèces aux changements environnementaux. Ces objectifs s’inscrivent dans le prolongement du précédent réseau d’Excellence EVOLTREE soutenu par FP6 et de la CSA (Coordination and Support Action) FORESTTRAC (Forest Ecosystem Genomics Research : supporting transatlantic cooperation) soutenu par FP7. Les initiatives mises en place par le réseau EVOLTREE visent à fédérer et à coordonner ces actions au niveau européen.

Mis à jour le 05/11/2014
Publié le 09/10/2014

Les enjeux scientifiques, écologiques et socio économiques relatifs aux conséquences des changements climatiques sur les écosystèmes forestiers dépassent très largement les frontières nationales et nécessitent des efforts de recherches coordonnés à l’échelle du continent, voire de l’ensemble de l’hémisphère Nord. Cette action se place résolument dans le cadre international. Elle vise à promouvoir et susciter la mise en place de projets de recherches qui abordent de manière générique et comparative les processus évolutifs sur une large gamme de milieux et de situations écologiques en Europe et en Amérique du Nord.

Glands et feuilles de chêne sessile à l'automne. Pujols sur Ciron, Gironde, septembre 1999. © DUCOUSSO Alexis
Glands et feuilles de chêne sessile à l'automne. Pujols sur Ciron, Gironde, septembre 1999. © DUCOUSSO Alexis

Méthode

L’objectif principal de l’action est de faciliter la préparation et l’organisation de projets de recherches internationaux (entre pays européens et Nord américains) sur l’adaptation des forêts aux changements climatiques. Il s’articule autour de 3 actions :

Préparation de projets collaboratifs

Cette action vise à créer une feuille de route des actions de recherches qui pourraient être mises en œuvre selon les opportunités de financement et soumises à différentes agences de financement. Deux propositions COST ont été faites (sans succès), une proposition, pour un topic a été « remonté » à H2020. Finalement un projet de type science participative est en cours de construction.

Développement d’outils communs

L’action vise également à étoffer et renforcer les outils communs et à intégrer les ressources d’intérêt général  nécessaires au développement de tout projet de recherches ultérieur.

  • Développement d’un simulateur d’évolution des populations.
  • Alimentation d’une base de données sur la distribution paneuropéenne de la diversité génétique des arbres.

Ecoles d’été et Formation

La formation est le troisième élément de l’action. Elle se fait sous forme d’écoles d’été, préférentiellement destinées aux doctorants et post-doctorants et portant sur des thèmes touchant à l’évolution des populations en réponse aux changements climatiques. Ainsi, 9 Ecoles d’été ont été organisées en 2012 et 2013

Fait marquant 

Mise en place d’un projet « open source » à l’échelle européenne, sur le phénotypage profond et longitudinal d’arbres de références échantillonnés sur le territoire européen. Un projet « open source » est un projet dont la portée ne peut résulter que des contributions d’un grand nombre de partenaires et dont la réalisation résulte d’une participation volontariste de chaque partenaire. Cette initiative s’inspire des projets de type « science citoyenne», restreint à la communauté scientifique.

En savoir plus: http://www.evoltree.eu/

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Département(s) associé(s) :
Écologie des forêts, prairies et milieux aquatiques