PAYSAGE  d'auvergne, région de  POLYCULTURE - ELEVAGE . © TOILLON Sylvie

Adaptation des ressources naturelles et des territoires

Projet FARMATCH - Adaptation des systèmes agricoles au changement climatique

La diversité et les complémentarités des types, modes et organisations spatio-temporelles des systèmes d'élevage (herbagers ou mixte) offrent des moyens potentiels d'agir sur les effets de la variabilité climatique et de contribuer à l'adaptation aux changements climatique et économique.

Les objectifs principaux de FARMATCH sont de :

- analyser les adaptations réalisées dans le passé et développer une méthode à base de modèles de l'exposition au changement climatique et à la variabilité ;

- développer avec des agriculteurs et/ou conseillers puis diffuser une méthode participative de conception de systèmes d'élevage adaptés à de nouveaux contextes climatiques, économiques, techniques, environnementaux et sociaux. Le processus de conception permet d'exploiter des connaissances scientifiques, pratiques et tacites des participants.

Mis à jour le 02/03/2015
Publié le 02/10/2014

Pour adapter les systèmes agricoles au changement climatique et/ou socio-économique, les ajustements incrémentaux peuvent ne pas être suffisants. Un changement plus radical des systèmes de production pourrait s'avérer nécessaire, conduisant à une re-conception fondamentale des objectifs, de l'organisation et des conduites de ces systèmes. Cela est particulièrement vrai et difficile dans le cas de critères de conception allant au-delà des aspects économiques pour y inclure préoccupations environnementales et sociales (y compris les pratiques d'atténuation du changement climatique), c’est-à-dire en respectant les principes de l'agriculture durable.

Atelier participatif autour du Rami Fourrager. © Inra, FARMATCH
Atelier participatif autour du Rami Fourrager © Inra, FARMATCH

Dans le cas des systèmes d’élevage, des pistes pertinentes d’adaptation pourraient consister à développer des cultures fourragères bien adaptées à la sécheresse, riches en protéines et en éléments nutritifs, tout en s’inscrivant dans des systèmes moins exigeants en travail. La re-conception de systèmes d'élevage revient souvent à un problème de reconfiguration de l'utilisation des terres pour la production de fourrages. Les outils et méthodes actuels nécessitent des développements complémentaires pour soutenir efficacement ces enjeux de conception. L'aide à l'adaptation transformationnelle de systèmes nécessite des capacités plus élaborées afin de : ( i) faciliter l'émergence d'adaptations potentielles, (ii) intégrer les connaissances scientifiques, empiriques et pratiques, et les contraintes contextuelles et climatiques, (iii) obtenir une meilleure compréhension des incompatibilités ou des complémentarités qui pourraient exister entre différentes options d'adaptation, et ( iv ) évaluer dans quelle mesure et par quel mécanismes elles permettent de réduire la vulnérabilité du système considéré, tout en augmentant sa durabilité.

Le projet de FARMATCH vise à favoriser le développement de ces capacités d’adaptation à travers l'élaboration d'une meilleure caractérisation de la vulnérabilité grâce à des enquêtes et des approches basées sur des modèles. Un second objectif du projet est de développer, appliquer et diffuser une méthodologie opérationnelle de re-conception de systèmes d'élevage. Le projet s'appuie sur un travail précédent couplant une approche participative capable d'intégrer diverses sources de connaissances et des modèles. L'objectif finalisé est de mettre au point une méthode innovante permettant de décliner des principes génériques d'adaptation en fonction des spécificités locales des systèmes d’élevage et de scénarios de contexte (par exemple, les prix des produits ou les coûts des intrants).

Le projet se concentre sur une gamme de systèmes d'élevage allant de systèmes purement herbagers à des systèmes mixtes de polyculture-élevage.

Le projet est structuré en 3 groupes de tâches (WP) :

  • 1 - Caractérisation de la vulnérabilité
  • 2 - Principes généraux régissant la conception participative de systèmes en exploitant des modèles
  • 3 - Expérimentation avec le cadre de conception participative développé et diffusion de ce cadre.

Durée: 2 ans (2014-2015)

Publications

M. Duru, B. Felten, J.-P. Theau, G. Martin. A modelling and participatory approach for enhancing learning about adaptation of grassland-based livestock systems to climate change. Regional Environmental Change 12: 739–750, 2012.

G. Martin, R.Martin-Clouaire, M. Duru. Farming system design to feed the changing world. A review. Agronomy for Sustainable Development, 33, 131–149, 2013.

M. Sautier, R. Martin-Clouaire, R. Faivre, M. Duru. Assessing climatic exposure of grassland-based livestock systems with seasonal-scale indicators. Climatic Change, 120,341–355, 2013.

M. Sautier, M. Duru, R. Martin-Clouaire. Use of productivity-defined indicators to assess exposure of grassland-based livestock systems to climate change and variability. Crop and Pasture Science, 2013.